L’HERITAGE WATTINNE PARIS

L'héritage WATTINNE Paris - Exigence et excellence

– Du XIXe au XXIe siècle, la fibre du textile –

Issue d’une longue lignée d’entrepreneurs textiles du nord de la France, la maison WATTINNE Paris perpétue la tradition d’exigence et d’excellence qui a façonné le succès de ses illustres aînés pour la transposer dans la création et la confection de mode d’aujourd’hui.

 

1810

Louis-Joseph Xavier Wattinne (1785 – 1840), important marchand et négociant de laines,
crée son premier établissement commercial et développe son activité par-delà le monde

1837

Joseph Pollet (1806 – 1879), aïeul du Président de la maison WATTINNE Paris,
crée une filature de laine à Roubaix. Les descendants, pour des motifs économiques,
tourneront l’activité vers la vente au détail : ainsi débute la grande épopée
du pionnier de la vente à distance La Redoute

1870

Louis-Joseph Wattinne, fils de Louis-Joseph Xavier Wattinne, fonde la société Filature Wattinne – Bossut. L’usine produira jusqu’à 20 tonnes de coton filé par jour et emploiera jusqu’à 600 salariés

1912

Jean Eugène Prouvost (1885 – 1978), magnat de la presse (Paris Match, Le Figaro, Marie Claire…)
et autre illustre aïeul, fonde Les lainières de Roubaix, société qui gèrera les marques Rodier, Korrigan…
et distribuera, via la société alors renommée Prouvost-Masurel,
la marque Lacoste pour Devanlay en 1961

1921

Maurice Glorieux, grand-père paternel du Président de la maison WATTINNE Paris,
rachète à la famille Seillière une manufacture de tissage en Moselle et fonde la société S.A. des Usines Glorieux et de Pierrepont. Il ouvrira par la suite une seconde usine à Mazamet, dans le Tarn

1959

Roger Glorieux, fils de Maurice Glorieux,
part avec femme (Denise, née… WATTINNE) et enfants à Milan
pour prendre la direction financière d’Avagolf, importante maison de prêt-à-porter de luxe féminin

2016

Naissance de la maison de prêt-à-porter de luxe pour homme WATTINNE Paris,
référence dédiée à l’hédoniste empreint de raffinement contemporain et d’authenticité